BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

P4C, Ulule, et financement participatif du cinéma : le débat

  • #1

    Bonjour

    suite aux nombreuses questions et au débat que suscite la campagne de crowdfunding de Fidélité Films pour le film d'André Téchiné, nous vous invitons à en débattre ici pour essayer au mieux de répondre à vos questions et à vos interrogations. 

    Mathieu, directeur projets d'Ulule.

     Posted on 27 April 2013 at 20 h 51 (3 years, 11 months ago)

  • #2

    Bonjour

    Première question. Le débat aura-t-il lieu avec des gens d'Ulule ou de Fidélité ?  Car mon motif d'indignation n'est pas tant l'outil utilisé que la politique de production choisie.

    J'ai déjà supporté un projet d'amis sur Ulule (je leur aurais envoyé une aide sans ce média de toute façon) et j'ai également - en technicien de cinéma - une partie de mon salaire en suspens sur un film présent sur un site de crowdfunding dont le bouclage du budget dépend de la générosité des contributeurs.  Dans les deux cas (surtout le 2ème) la solution crowdfunding m'agace. Elle arrive en renfort précaire d'une politique du financement du cinéma français qui, malgré l'urgence, ne semble pas pressée de se voir réformée. (notamment le fait que le CNC continue à contribuer à des films ayant déjà reçu de très très confortables financements du privé, mais c'est un autre débat...)

    Mais voilà, avec l'arrivée de Fidélité, que même les plus gros - en plus de leurs subventions déjà obtenues - se mettent à récupérer cet outil des précaires (qui n'ont le monopole de rien de tout, je vous l'accorde, c'est d'ailleurs ça qui en fait des précaires).  
    A défaut de repenser la façon de produire le cinéma et le coût d'un film, on va chercher l'argent qui manque par tous les moyens. Pour colmater des problèmes donc, pas chercher à les résoudre à la source. 

    Un long métrage se monte sur la somme de financements divers. Certes. Mais, par ses contributions au CNC (taxe sur le ticket de cinéma), le public ne participe-t-il déjà pas au financement du cinéma français ?  Il faudrait en plus qu'il vienne se montrer charitable sur Ulule ou autre plateforme ?   J'ai pour ma part toujours défendu - en David contre Goliath dans ce pays - l'idée de comités de représentations populaires au CNC plutôt que le recours au crowdfunding.
    "Premier Cercle" n'est pour moi qu'une opération de comm' à laquelle je reste hélas insensible. Pourquoi ne pas simplement assumer le fait, sans concept enfumeur, qu'un long métrage vienne ici boucler son budget ? 

    Pourquoi enfumeur ?  Parce que les donateurs ne seront pas coproducteurs. Ils n'auront aucun droit décisif sur l'avancement du film,  et surtout aucune idée du détail du budget.  25 000 euros. Que cela représente-t-il du budget total du film ? Que cela représente-t-il des salaires de Catherine Deneuve ou de Guillaume Canet ?  Le donateur est-il en droit de le savoir ? Certes, l'occultisme est le même sur les autres projets de moindre envergure, mais qui ont eux très souvent peu de chances de générer des recettes. Ce ne sont donc pas là du tout les mêmes enjeux. Après la polémique sur le cachet des acteurs, sur le budget d'un Asterix 4 (62 millions), toujours pas plus d'éclaircissement ?  La révélation de ces secrets de production serait pourtant très pédagogique et donnerait un véritable sens au projet de "Premier Cercle".
    Vous savez, en ce moment la mode est à la transparence... 

    Les deux acteurs stars - ces grands mis à mal depuis le MaravalGate- ne pourraient-il pas baisser leurs cachets respectifs de 12 500 euros chacun et hop, le budget est bouclé ? Ils pourraient même le jouer à l'américaine : prendre un risque et diviser leur cachet par 2, 3 ou 5 et se mettre en prod exécutif pour toucher le montant restant en pourcentage sur les recettes.  

    Le montage financier type du cinéma français a été mis à mal ces dernières années. Rien que cette affirmation mériterait une explication un peu plus détaillée envers les contributeurs, non ?  Je suis technicien de l'image, pas producteur, j'aimerais moi-même en savoir plus.
    Justifie-t-elle le fait que Fidélité, boite de production ayant déjà connu de considérables succès commerciaux, finisse par quémander 25 000 euros à ses spectateurs ?  Justifie-t-elle que Fidélité qui a déjà de son aveu bénéficié pour ce film de subventions régionales, privées (Orange) et d'acheteurs étrangers, viennent boucler son budget auprès des spectateurs ?  

    25 000 sur un budget de long métrage. Je reconnais le côté expérimental de l'opération. Vous avez entendu parler de la solution crowfunding, vous voulez tenter le coup avec une somme symbolique. Bonne chance.

    Mais reconnaissez, dans le contexte actuel où l'écart ne cesse de se creuser entre films à gros budgets et autres aux budgets sacrifiés, cet agacement suscité par le fait qu'un film affichant un casting de stars et portée par la société productrice du Petit Nicolas et de Asterix 4 vienne demander de l'argent au public en échange de symboliques contreparties plutôt qu'en véritables contreparties de producteur. Personnellement, si je contribue en coproducteur sur un film et que ce film génère des recettes, je demande un retour sur investissement, ne serait-ce que la somme engagée (pour la refiler à des plus petits projets, comme font beaucoup de producteurs); excusez moi d'être si matérialiste.


    Cordialement,

    Antoine Mocquet, technicien 


     Posted on 27 April 2013 at 23 h 44 (3 years, 11 months ago)
     Updated on 28 April 2013 at 08 h 46

  • #3

    On parle de rapprochement de Fidélité Films mais pas de P4C.

    Pourquoi être devant le fait accompli, quand je lis les commentaires sur P4C tout le monde attendait depuis un an a une nouvelle mouture du site pas a une mort programmer, pas un silence pénible que nous a fait subir P4C devant tant de questions laisser sans réponse.

    Finalement Anna qui et maintenant ici nous dit en gros ça ne fonctionne plus et ci ça ne vous intéresse pas c’est comme ça.

     

    Pourquoi ne pas avoir était honnête et dire aux internautes qu’ont et en train de faire des transactions avec Ulule et une fois les rééditions et derniers paiement fait le site ferme définitivement.

    Ce qui me gêne sur ce type de projet sur Ulule c’est comme dit plus haut, ils ont les moyens financiers de produire, eux, même leurs films.

    Apparemment il ont tous trouver le filon de site de boutique sans risque pour eux, car cet argent,ci il la perd n’auront jamais n’a la rembourser.

     Posted on 28 April 2013 at 07 h 07 (3 years, 11 months ago)

  • #4

    Message que j'ai déjà laissé hier sur le blog "croxdfundingcinema" :

    Après quelques jours de feedback et de commentaires, je pense que ce rapprochement est voué à l’échec…
    D’un côté on a la communauté P4C qui, il ne faut pas se le cacher, était plus intéressée par le retour sur investissement et l’adrénaline de l’examen des chiffres du mercredi, de la 1ère semaine et des extrapolations possibles. Les goodies étaient un plus qui pouvait permettre de prendre quelques parts en plus pour profiter d’une entrée, d’une affiche ou d’un DVD.
    De l’autre côté, on a une communauté de Ululers qui soutiennent des petits projets qui n’auraient aucune chance de voir le jour sans le soutien des internautes. C’est un état d’esprit très différent !
    Le déferlement des Ululers sur le « mur » du film de Téchiné est révélateur du rejet qu’ils peuvent avoir sur l’arrivée de gros projets. Cela rejoint beaucoup de commentaires de fans de P4C qui se sentent pris pour « des vaches à lait » qu’on va amuser avec des dédicaces de stars, comme on le ferait avec des ados… Les professionnels du cinéma ne partagent plus les gains avec les gens d’en-bas et les gens d’en-bas n’apprécient guère qu’on cherche à les distraire avec des DVD à 30€, affiches à 50€, AVP à 75€ etc….
    Je pense que ce rapprochement n’apporte rien ni aux anciens de P4C, ni aux Ululers. On verra ce que l’avenir donnera mais si la direction reste la même, je pense que beaucoup de projets « premier cercle » ne rempliront pas leurs jauges…

    J'ajouterais, pour approfondir la notion d'on ne se mélange pas avec les gens d'en bas, qu'à 250€ mini pour participer à une journée de tournage (+congé à poser et transport à prévoir), ce n'est pas franchement accessible à tous ! Ou alors, il faut être très fan de M. Téchiné ou de Mme Dana qui, je pense, auront 50,000 autres choses à faire que de discuter avec le gars-qui-donne-250€ au film... Il m'est déjà arrivé sur P4C d'investir des sommes encore supérieures à celà mais avec la possibilité d'un retour sur investissement, ça change tout !

    Point positif pour finir : Ulule a un forum, ce que n'a jamais réussi à mettre en place P4C

     Posted on 28 April 2013 at 08 h 56 (3 years, 11 months ago)

  • #5

    Je vais me répéter mais, suite à votre invitation, je vais vous répondre ici Mathieu car je pense que le constat concerne le plus grand monde et pourrait appeler à d'autre témoignages. 

    Vous affirmez que le financement de la production cinématographique est mis à mal, sans me détailler cette affirmation. Il a été selon moi mis à mal - et ce serait encore matière à débat - par plusieurs facteurs (comportements de certains producteurs, conditions de financement par la télévision qui exige des stars aux cachets de plus en plus indécents, déboulant par conséquence sur des problèmes de "rentabilité" des films français, et je vais choisir de ne pas évoquer la question très subjective de leur qualité). La mauvaise situation appellerait donc à une réforme du système. Seulement, en lieu de penser cela en amont (revoir le coût d'un film, la méthode de production, la politique des chaînes et du CNC), chacun va se contenter, dans la plus joviale compétition capitaliste, d'aller chercher encore plus de fonds partout, même auprès des humbles spectateurs en leur lançant les étoiles du star system dans les yeux.
    Là où l'époque appellerait justement plus que jamais à la solidarité interprofessionnelle (je ne vais pas vous rapporter ici des constats de professionnels de 40 ans d'expérience sur la dégradation non seulement financière mais morale et éthique de la production cinématographique française, ce sera à eux de le faire s'ils le souhaitent), chacun se replie sur la démerde individuelle. Et sans se soucier de l'état dans lequel il laissera l'économie du cinéma et la mentalité ambiante de la profession. Bientôt c'est l'industrie Hollywoodienne qui va nous donner des leçons de syndicalisme et de solidarité (elle le fait d'ailleurs déjà, comme au lendemain des Oscars).

    De la part d'une société comme Fidélité, habituée à toucher des subventions publiques et privées - comme c'est le cas sur ce film - je trouve le recours au crowdfunding des plus égoïste, cynique et inconséquent. Et j'espère, peut être fort naïvement, qu'un restant de conscience solidaire dans ce métier s'intéressera à ce précédent.

    C'est mon opinion, elle ne met que fort indirectement en cause la politique d'Ulule, mais avant tout l'éthique professionnelle de Fidélité Films.

    Cordialement,

    Antoine

     

     Posted on 29 April 2013 at 08 h 08 (3 years, 11 months ago)
     Updated on 29 April 2013 at 08 h 31

  • #6

    Le directeur projets d'Ulule nous a gentiement ouvert cette espace...

    Soit...

    Merci...

    Les remarques d'Antoine me paraissent suffisement pertinentes pour n'y avoir rien à ajouter. J'aimerais cependant une réponse aussi détaillée et argumentée de la part de Fidélité. 

    L'idée du Premier Cercle est une très bonne idée ! Mais ayez un peu de décense : que ce concept serve aux comédiens et réalisateurs qui gagneraient à se faire connaître ! Pas à une poignée de bankables ! 

    Bref, on nage en plein délire !

     Posted on 29 April 2013 at 12 h 13 (3 years, 11 months ago)

  • #7

    Super pour  150€  j'ai mon nom au generique du film !!!!!     Aucun interet.  Vraiment dommage que cest la fin de P4C.

     Posted on 02 May 2013 at 11 h 04 (3 years, 11 months ago)

  • #8

    Bonjour 
     
    Beaucoup de choses sont dites, de façon un peu contradictoire par moment et surtout mélangeant un peu tous les sujets.
     
    Je veux juste rappeler qu'Ulule est un site ouvert à tous et que chacun est libre de déposer un projet qu'il s'agisse d'un particulier, d'une entreprise ou d'une association. Et ce sans distinction "de classe", petits ET gros porteurs de projets sont les bienvenus, tout le monde a le droit de faire appel aux internautes pour financer un projet. Ce sont les internautes qui décident des projets qu'ils veulent (ou pas) soutenir. Un projet peut ne pas intéresser certains mais convaincre d'autres, à chacun de faire ses choix.
     
    Financer des longs métrages ou des gros budgets n'enlève rien à ceux qui viennent financer des courts-métrages, des films à petits budgets sur Ulule, bien au contraire, plus il y a de cinéphiles sur Ulule et mieux les projets se financeront. Juste un chiffre : 62% des projets réussissent leur financement sur Ulule. Dans la rubrique cinéma, la plus importante du site, c'est 68% de réussite, car plus il y a de projets, dans toutes leurs variétés, plus il y a de gens pour les financer.
     
    Il y a déjà eux plus de 750 films, courts, docus, films d'animation financés sur Ulule et cela va continuer. Et les longs-métrages à venir sont aussi bien des productions "importantes" que des films "indés", des gros budgets ou des films peu onéreux, des premiers films ou des projets de réalisateurs déjà confirmés.
     
     
    Le débat sur le financement du cinéma est long et compliqué, passionnant sur pleins d'aspects mais aussi ardu et laissant souvent de marbre le "grand public" qui demande aussi et tout simplement à voir des films  et participer, parfois, à leur création, et aussi demandeur d'accès nouveaux au cinéma, aux réalisateurs, aux acteurs, aux tournages…
     
    Le dispositif Premier Cercle (http://chouette.ulule.com/p...) tente de répondre à cette envie et de permettre aux cinéphiles de vivre une expérience de cinéma différente, à un stade de la construction des films (préparation, tournage...) dont le public est habituellement tenu plus éloigné. 
     
    Le but du Premier Cercle est avant tout de réunir un nombre important de soutien autour d'un projet, de cinéphiles qui souhaitent accompagner et participer de façon différente à la création d'un long métrage.
     
    Cette vocation du Premier cercle, nous ne l'avons pas assez mise en avant dans notre façon de présenter les projets de longs métrage d'Audrey Dana et de André Téchiné. C'est pour cela que le nombre de soutiens du projet s'affiche désormais, plutôt qu'une somme à atteindre. Faire partie du Premier cercle de ces films c'est avant tout témoigner d'un intérêt pour ces projets en les accompagnant tout au long de leur exploitation.
     
    Ulule pense que le Premier Cercle et le contenu exclusif proposé aux cinéphiles qui l'accompagne peut avoir une vraie valeur pour ces derniers. C'est en quelque sorte un nouveau produit dérivé lié aux films, au même titre que la VOD, les DVD, etc. Dans ce cadre le crowdfunding est utilisé comme un test grandeur nature de l'adhésion à cette nouvelle proposition. La contribution financière supplémentaire apportée aux films n'est pas négligeable du tout, cela leur permetd'ajouter une corde de plus dans les multiples façons de monter un budget. 
    Un budget de film est toujours l'addition de multiples sources de financement, et ce n'est pas le budget final dépassant quelques millions d'euros qu'il faut voir, mais les sommes manquantes dans le budget d'un long métrage qui peut l'aider, par exemple, à payer des jours de tournage supplémentaires. Le financement de longs métrages, particulièrement en France, est un enchevêtrement compliqué de montages financiers, mis à mal ces dernières années, et il est normal et sain que producteurs et réalisateurs innovent et se projettent dans le futur en se lançant, entre autres, dans le crowdfunding. 
     
    Un dernier mot sur le rapprochement avec P4C. Beaucoup des anciens utilisateurs du site nous ont déjà rejoint et nous les en remercions. D'autres ne sont pas satisfaits, déçus par l'absence de retour financier. C'est légitime. Certains testeront Ulule et y trouveront avec plaisir une autre façon de soutenir des projets, d'autres pas et nous resterons à l'écoute de leurs remarques pour améliorer notre outil dans les mois qui viennent.

     Posted on 02 May 2013 at 15 h 48 (3 years, 11 months ago)
     Updated on 02 May 2013 at 17 h 00

  • #9

    Bonjour Monsieur,

    Je me permets de vous contacter via cette page car je suis actuellement étudiante en Master 1 Marketing et stratégie à l'Université Paris Dauphine et je réalise mon mémoire sur le crowdfunding dans le milieu culturel, Ulule m'intéresse donc tout particulièrement. Serait-il possible d'avoir un rendez vous  avec vous ou avec une personne en charge de projets culturels?
    Merci d'avance
     
    Claire

     Posted on 26 May 2013 at 13 h 49 (3 years, 10 months ago)

  • #10

    Bonjour Claire et merci de l'intérêt que vous portez à notre plateforme,

    Nous vous avons envoyé un email à ce sujet.

    A bientôt

     Posted on 27 May 2013 at 14 h 14 (3 years, 10 months ago)

  • #11

    Bonjour Claire et merci de l'intérêt que vous portez à notre plateforme,

    Nous vous avons envoyé un email à ce sujet.

    A bientôt

     Posted on 27 May 2013 at 14 h 14 (3 years, 10 months ago)

  • #12

    Après plus d'un mois de lancement, le bide se confirme... passé les critiques du démarrage (ne correspond pas à l'esprit Ulule), nous avons maintenant des critiques sur le manque de contenu et de réponses aux questions ! Avec 27% pour le Téchiné et 28% pour le Dana d'objectif de financement, la jauge ne sera probablement jamais remplie dans le temps imparti.... A part ça, on n'entend parler d'aucun nouveau projet, c'est bien tristounet tout cela. C'est une mort lente. On nous a fait saliver d'octobre à avril pour "un vrai beau changement" et on a cette agonie ! Je dis tant mieux et bien fait pour ceux, là-haut, qui pensent qu'on peut faire cracher du fric à de pauvres gens d'en bas qui se satisferont d'une photo de tournage et d'un autographe

     Posted on 02 June 2013 at 09 h 29 (3 years, 10 months ago)

Reply

 You have to be connected

Login  Register

 Statistics